Pierrette Paule Désy, Fort George, baie James. Une ethnohistoire… (2014)


[également disponibles sur le site Les Classiques des sciences sociales.]



Download 2.56 Mb.
Page4/51
Date27.06.2021
Size2.56 Mb.
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   51
[également disponibles sur le site Les Classiques des sciences sociales.]
Retour à la table des matières


Chapitre I. L'écosphère: Fort George avant la construction du barrage hydroélectrique.


Photo 1. fig_p_003 : François-Étienne à Fort George, 1972. Photo : P. Désy.
Photo 2. fig_p_006_depart_pour_la_chasse : À la mi-saison, pendant l’embâcle ou la débâcle, pour traverser les cours d’eau, et en particulier la Chisasibi, les chasseurs posent une embarcation sur le traîneau qui sera tiré par les chiens. (Photo P. Désy)
Photo 3. fig_p_009_mousse_Waskaganish : Des séchages successifs de la mousse (Cladonia et al) ont cours durant l’été en prévision de l’hiver. P. Désy.
Photo 4. fig_p_010 : Carte du Québec et du Labrador avec nom des lieux avant les changements toponymiques. Tirée de Kenneth F. Hare, A Photo-Reconnaissance Survey of Labrador-Ungava, Memoir 6, Geographical Branch, Mines and Technical Surveys, Ottawa, 1959.
Photo 5. fig_p_012_peau_d_ours_blanc : Préparatifs de fête à la suite d'une chasse l’ours blanc. P. Désy.
Photo 6. fig_p_015_phoque_d_eau_douce_HBC : Lac des Loups Marins, phoque d’eau douce à poils longs. Photo : Arthur C. Twomey, « Ungava Expedition », The Beaver, June 1939, pp. 4-9. Membres de l’expédition : Thomas George, Boyshish, Luke Cash, Jimmie Sandy, Jimmie Ekumiak. Papers of Arthur Cornelius Twomey, 1938-1983, Carnegie Museum of Natural History Archives, 2006-4.
Photo 7. fig_p_020_Salmon_River_barrage : L’omble chevalier (Salmo salvelinus) mérite une place à part à cause de son importance dans l’alimentation des Cris qui fréquentent traditionnellement, près du cap Jones, la petite rivière au Saumon où on le capture en construisant un barrage. L’omble revient fréquemment dans les annales des marchands, qui en font d’amples provisions en le conservant dans des barils de saumure.
Photo 8. fig_p_021_chiens_de_traineau : chiens de traîneau.

Photo 9. fig_p_022_petit_chien_de_Nemiskau : Petit chien de chasse de Nemiscau avec son poil roux et son museau de renard. P. Désy.


Chapitre IV. La Compagnie du Nord-Ouest à Big River.


Photo 10. Fig. p. 49. McDougall-chap.IV : “The White Merchant”, une petite sculpture conservée au Musée national de Copenhague. Il s’agit d’un marchand de l’Oregon représenté par un artiste autochtone. Lips le décrit ainsi : “The face before us is cold and calculating. The wide-open eyes and small, rather pinched mouth show that this man is thinking of his own advantage before anything else. His costume, with fur cap, fur collar, and long coat, his striped waistcoat, trousers fastened with large buttons, and stout shoes, are evidence of prosperity. The symmetrical position of the arms, and the fingers in the trousers pockets, heighten the impression of self-assurance which the trader gives us.” pp. 192-93. Sans prétendre qu’il s’agit de McDougall, on se prend à rêver que la description lui va comme un gant.
Photo 11. fig_p_054_campement3 : À la tombée d’un jour d’automne, site de campement pour la chasse aux oies, rivière Seal, près du cap Jones dit Pointe Louis XIV. Photo P. Désy.


Chapitre VII. Explorations dans l'Hinterland et territorialité.


Photo 12. fig_p_111_carte. Le voyage d’Atkinson. Nom des lieux principaux.
Photo 13. fig_p_112 : Expéditions et postes de la Compagnie de la Baie d’Hudson jusqu’en 1835. Source : K.G. Davies, ed., Northern Quebec and Labrador Journals and Correspondence, 1819-1835, The Hudson’s Bay Record Society, vol. 24, London, 1963.
Photo 14. fig_p_113 : En 1818, George Atkinson passera par le lac des Loups Marins (Upper Seal Lake) avant d’examiner au télescope les affluents des rivières Caniapiscau et aux Mélèzes (Larch). Source : K.G. Davies, ed., Northern Quebec and Labrador Journals and Correspondence, 1819-1835, The Hudson’s Bay Record Society, vol. 24, London, 1963.


Chapitre X. Glissements du domaine autochtone: vers la seconde moitié du XIXe siècle.


Photo 15. fig_chap_10-1_1867_HBC_at_Fort_George : La Compagnie de la Baie d'Hudson à Fort George en 1867. Photo H.B.C.
Photo 16. fig_chap_10-2_Fort_George_A.P._Low_1896 : Fort George en 1896. Photo A.P. Low.
Photo 17. fig_chap_10-3_Fort_George_A.P._Low_1896 : Fort George, 1896. Source A.P. Low.
Photo 18. fig_Chap_10-4_Fort_George_A.P.Low_1899 : Fort George en 1899. Photo de A.P. Low.


Chapitre XI. Fort George: Autour du XXe siècle.


Photo 19. fig_p_186_Big_River_winter_P_Desy : hiver sur la Chisasibi. P. Désy.
Photo 20. fig_p_188_Revillon_la_maison : La maison de Revillon Frères, Fort George. Source : Revillon Frères.
Photo 21. fig_p_191-1_Gaston_Herodier : Gaston Hérodier, de Paris, père d’Ernest, de Fort George. Poto Revillon Frères, Fort George, circum 1905.
Photo 22. fig_p_191-2_Ernest_Herodier_1963 : Ernest Hérodier.
Photo 23. fig_p_201_castors_repopulation : J.S. Watt et Maud Watt se tournèrent vers le gouvernement québécois de sorte qu’en 1932, la première réserve de castors, celle de Rupert House, fut créée, suivie dix ans plus tard par celle de Fort George. Entre-temps, le repeuplement avait lentement repris grâce au système préconisé par les Watt. Il fut renforcé par le gouvernement québécois qui transféra à la même époque près de 3 000 castors de l’Abitibi vers la taïga de la baie James afin de régénérer les colonies. (Photo ministère des Affaires indiennes, Québec, s.d.).


Chapitre XII. Postface: Enchaînements des événements.



Photo 24. fig_chap_12 : Carte. Québec : territoire de l’entente territoriale. Source : Gouvernement du Québec.
Photo 25. fig_chap_12_fin_the_captain: « The Captain », fragment d’un navire, ainsi nommé par les Cris. Îlot, littoral de la baie James. P. Désy. [En 1903, l'Eldorado, un navire de Revillon Frères s'échoua non loin de Fort George. Les occupants déchargèrent une partie du cargo sur un îlot (Loon Island).]
Photo 26. fig_p_220-1_avion_de_ravitaillement_2 : Des familles louent les services d’un pilote de Cessna ou de Beaver pour les transporter en de lointains territoires ou y apporter des ravitaillements en supplément au milieu de l’hiver. Ici la piste a été balisée afin de permettre au pilote de se poser. Photo P. Désy, territoire de chasse sis dans la région du lac Bienville.
Photo 27. fig_p_220-2_exterieur_du_campement : Abri faisant partie du campement général aux environs du lac Bienville. Photo P. Désy.
Photo 28. auteure_fin_du_livre : À Fort George. L’auteure descend de l’hélicoptère après avoir pris des photos aériennes.

Table des photographies


HORS TEXTE



Share with your friends:
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   51




The database is protected by copyright ©essaydocs.org 2020
send message

    Main page