Pierrette Paule Désy, Fort George, baie James. Une ethnohistoire… (2014)



Download 2.56 Mb.
Page21/51
Date27.06.2021
Size2.56 Mb.
1   ...   17   18   19   20   21   22   23   24   ...   51
La pêche

L’été revenu, la pêche au filet quotidienne et prolifique fournit les éléments nutritifs vitaux aux habitants. Des dizaines de kilos de poissons, corégone, brochet, doré, truite mouchetée et surtout omble, sont salés et fumés en prévision de l’hiver avant d’être déposés au garde-manger. Du petit gibier, canard, perdrix, lièvre, porc-épic, la population tire profit. Cependant un jour d’août, après que la femme de Napaish eut offert des lièvres, Alder proposa qu’on s’abstienne désormais d’en colleter, étant donné ses inquiétudes pour la survie de l’espèce, surtout qu’à la saison froide elle constitue parfois l’unique source de nourriture 187. Enfin, c’est du moins son opinion émise dans un contexte où les gens sont tombés dans l’adversité et sans considérer que la femme de Napaish a aussi offert le gibier dans l’espoir de recevoir quelque chose en retour. Bien qu’il n’indique pas l’excédent de bêtes colletées, on déduit que la moyenne a été dépassée de loin. Ce sont surtout les femmes à qui revient la tâche de les capturer (cf. infra).



À la recherche des Inuit

Pendant ce temps, une sombre histoire alarme le chef de poste. On sait que le Comité nourrit le dessein d’associer le plus tôt possible les Inuit à ses activités. [80] Toutefois, ce dessein paraît compromis par des individus qui menacent de ruiner l’entreprise : ce sont aux yeux d’Alder ni plus ni moins des meurtriers (Esquemeaux murderers) au sujet desquels il ne cache pas son ressentiment car, outre leurs activités belliqueuses, ils le bernent en affaires. Mais laissons-le s’exprimer :

July 26. In the afternoon the following Indians who are a noted set of Esquemeaux Murderers and who to evade my resentment last year did not come in and have this season taken their trade to Eastmain came up the river. Mistanock & two sons, Poskesiggy, Puckitawaganoo & Cawmistachachish alias Sam Sibley, and boasted to those in the tents in the most insolent and contemptuous manner of having defied my intentions to punish them for their murderous practices 188.

Chose certaine, il est absolument dans tous ses états, d’autant plus que ces « vauriens » font la traite de préférence à Eastmain, où ils se vantent de toucher beaucoup plus qu’à Big River.

[…] It is certainly very bad policy to hold out encouragement to so infamous a set, it entirely frustrates all our endeavours to commence an intercourse with the Esquemeaux, and enable them to set us completely at défiance 189.

En 1819, dans son rapport annuel, il revient sur les pratiques mentionnées plus haut, et ajoute qu’elles sont loin d’être terminées :

I am informed of a party of those scoundrels who are this summer about to go on what they call the Esquemeaux hunt: And so long as matters are conducted as at present it will be out of my power or that of any man also to prevent a repetition of those horrid measures 190.

Les conflits entre Cris et Inuit étaient liés à la territorialité, ce qui explique en partie son glissement progressif, tantôt les Cris remontent plus au nord, tantôt les Inuit descendent plus au sud. En outre, les conflits participent de l’histoire des relations entre les nations autochtones, qui n’étaient pas toujours pacifiques. Dans l’aire nord-américaine, ils avaient d’ailleurs un caractère quasi universel. Par exemple, les Lakota (Sioux) n’hésitaient pas à porter la guerre chez les Ojibwa, et inversement, les Iroquois chez les Hurons, et ainsi de suite. Dans les Plaines, on pratiquait des raids pour voler des chevaux et, là ou ailleurs, on organisait des expéditions pour s’emparer de captifs. Les histoires orales, les récits de captivité, les relations des chroniqueurs, les mythes et les rites témoignent amplement de leur existence et les rendent à leur authenticité. Dans les territoires où exerçait la Compagnie de la Baie d’Hudson, ceux qui avaient des comptes à régler [81] continuaient leurs guérillas, ce qui provoque chez Alder des sentiments aigus de colère comme s’il avait un pouvoir de sujétion sur les dettes coutumières.

Le Comité se demandait sérieusement si les affaires au nord d’Eastmain étaient rentables, mais l’idée d’attacher les Inuit à son entreprise fit pencher la balance. À ce sujet, en 1817, Alder avait pourtant prévenu les responsables : « Vous êtes peut-être mal informés sur la question de commencer la traite avec les Esquemeaux ; on ne les rencontre jamais à la Grande-Baleine et on ne les voit qu’au cours des saisons d’été et de printemps à la petite rivière [Petite-Baleine] 191. »

Plus tard, il poursuivait : « Nous n’avons encore jamais vu les Esquemeaux ; je ne crois pas non plus qu’il soit possible de faire du commerce avec ce peuple avant que des mesures ne soient prises pour empêcher les Indiens de continuer “la chasse aux Esquemeaux”, cette horrible et détestable habitude 192. »

Les critiques suscitées par le faible rendement du comptoir rendaient sa situation précaire. Il importait de démontrer la viabilité de l’entreprise en s’attachant d’abord les Indiens septentrionaux, et ensuite les Inuit.

[82]


Tableau I

liste des provisions entreposées à Big River


par Alder et Atkinson en 1805-1806

liste des provisions à big river en 1805-1806

beurre

lard

fromage

saindoux

farine

jambon

biscuit

bacon

farine d’avoine

bœuf

pois blancs

porc salé







malt

chocolat

orge

pain de sucre

rhum

sucre en sirop

vin

prunes

whisky

raisins

bière forte




mélasse










moutarde

thé

sel

café

épices




vinaigre




Tableau II

Dépenses engagées pour la chasse aux oies en 1807

marchandises

valeur en peaux de castor
(made beaver)

24 alênes

1

110 pierres à briquet

5,5

70 couteaux

8,7

6 douzaines d’aiguilles

3

19 kilos de tabac

28

113 litres de brandy

100

13 mètres de tissus

30

56 kilos de poudre

83.3

45 kilos de balles

20

5 chemises à carreaux

7,5

226 grammes ? de vermillon 193

4

Total

293,7 peaux de castor

[83]

Tableau III






Share with your friends:
1   ...   17   18   19   20   21   22   23   24   ...   51




The database is protected by copyright ©essaydocs.org 2020
send message

    Main page